La moxibustion en médecine chinoise

Vous découvrirez dans cet article les informations de baes pour recevoir lors de vos séances de massages énergétiques des applications de moxa.

 

La Moxibustion en médecine chinoise

 

Traditionnellement, le moxa est une composition à base d’armoise séchée et broyée .

 

Elle peut être conditionnée comme un cigare dont le bout incandescent est approché du point d’acupuncture à stimuler (méthode japonaise). Elle peut être roulée en boulette qui sera enflammée sur une pièce de monnaie perforée en son centre, ou sur un onguent préalablement appliqué en couche épaisse sur la région à traiter (méthode chinoise).

 

 

Depuis toujours, les Chinois utilisent la moxibustion pour traiter les infections bactériennes. Sous l’effet de la moxibustion, la protéine hypodermique se transforme par la chaleur, en histotoxine. Ainsi, cette substance chimique et les huiles essentielles que contiennent le moxa contribuent à l’augmentation du nombre de globules blancs et permettent une légère alcalinisation du sang. En même temps, le moxa stimule la circulation du sang. La hausse du nombre de globules blanc permet de prévenir les infections, et le sang ainsi alcalinisé aide l’organisme à être en bonne forme.

 

 

En Europe l’usage des moxas a été redécouvert au début du XIX siècle. « Le moxa était une petite boule ou bâtonnet d’une substance combustible que l’on déposait en certains points du corps pour une cautérisation. Il était classé dans les cautères actuels, c’est-à-dire ceux qui brûlent immédiatement. Très utilisé en France, ses indications concernaient surtout les maladies chroniques pour exciter fortement le système nerveux ».

 

Applications:

  • Système respiratoire (bronchites hroniques, asthme, asthme de type yin, asthme avec toux grasses...)

  • Sytème digestif ( gastralgie chronique, douleurs abdominales par vide, douleurs abdominales générales, ballonements abdominaux, douleurs abdominales avec mucosités, problèmes intestinaux, gastralgie avec toux, ulcère de l’estomac, diarrhée froide, diarrhée par vide de yang, constipation, constipation due à la congestion du yin, hémorroïdes...)

  • Système circulatoire ( douleurs au coeur, hypertension, mauvaise circulation...)

  • Système uro-génital ( énurésie, rétention d’eau, pertes blanches, dysménorrhées, retard des rêgles, prolpsus utérin, rétroversion utérine, règles excessives, règles irrégulières, impuissance, frigidité, spermatorrhée...)

  • Fatigue, fatigue chronique,

  • goître par déficience en iode

  • hypertyroïdie

 

 

L’utilisation du moxa est à découvrir en cabinet.

 

Témoignages